Skip to main content

Panier

Les Figures de l’ombre : ces femmes afro-américaines qui ont changé l’histoire de la science

By août 18, 2021septembre 8th, 2021100% FÉMINISTE
Illustration rose femmes noires Mary Jackson, Katherine Johnson Dorothy Vaughan

Les Figures de l’ombre : ces femmes afro-américaines qui ont changé l’histoire de la science

Les Figures de l’ombre est l’adaptation du livre Hidden Figures de Margot Lee Shetterly. Il met en scène des femmes afro-américaines travaillant à la NASA. Le film raconte l’histoire inspirante de Mary Jackson, Katherine Johnson et Dorothy Vaughan, qui se sont battues pour leurs droits de femme, ainsi que pour l’acceptation des personnes de couleurs.

LES FIGURES DE L'OMBRE, UNE ADAPTATION REUSSIE

Le film Les Figures de l’ombre est l’adaptation du livre Hidden Figures de Margot Lee Shetterly. Il retranscrit l’histoire inspirante de trois calculatrices : Mary Jackson, Dorothy Vaughan et Katherine Johnson.

L’histoire se déroule dans les années 1960 en Virginie aux Etat-Unis. A une époque où les personnes de couleurs étaient discriminées et les femmes n’avaient par encore leur place au sein du monde du travail, ces femmes afro-américaines se battent pour leurs droits de femmes.

Toutes les trois ont contribué aux programmes aéronautiques et spatiaux de la National Aeronautics ans Space Administration (NASA), ainsi qu’à l’acceptation des personnes de couleurs.

KATHERINE JOHNSON, UNE FEMME INSPIRANTE

Dotée d’aptitudes intellectuelles supérieures, Katherine Johnson s’est vue parfaire son don pour les sciences dans une école pour Noirs. En effet, les Blancs se voyaient fréquenter des établissements publics séparés des personnes de couleurs.

Par la suite, elle devient mathématicienne et travaille au sein des calculatrices humaines dans le même groupe que ses deux amies : Mary Jackson et Dorothy Vaughan.

Katherine Johnson finit dans le Space Task Group à la suite du lancement de Spoutnik 1 afin de vérifier des calculs. Elle devient la première femme afro-américaine à travailler dans ce groupe de recherche.

Néanmoins, cette femme afro-américaine doit se battre pour ses droits de femme et pour l’acceptation de sa couleur de peau dans le monde du travail. A son bureau, elle doit faire face à différents obstacles, tels que le sexisme et le racisme. Les chiffres lui sont partiellement masqués, et les hommes ne la laisse pas boire son café dans la même cafetière qu’eux. Nous vivons son histoire inspirante à travers des scènes marquantes.

Finalement, Katherine Johnson participe au lancement de Friendship 7 et finit par être fêtée comme un héros national. Elle fait partie de ces figures de l’ombre, qui ont permis une grande avancée pour la science. Elle participera aux calculs de trajectoire de l’Apollon et du programme Mercury.

L'INCROYABLE MARY JACKSON

Calculatrice humaine dans le Centre de recherche Langley comme ses deux amies Dorothy Vaughan et Katherine Johnson. Mary Jackson aspire à être ingénieure. En se battant pour ses droits de femme et de personne de couleurs, elle obtient d’un juge le droit de suivre des cours du soir en ingénierie dans une école réservée aux Blancs.

Finalement, cette femme afro-américaine obtient sa licence en ingénierie. Elle fait partie de ces figures de l’ombre qui compte son histoire inspirante, ayant poursuivi des cours le soir, en travaillant toute la journée, dans un Etat sexiste et raciste, pratiquant la ségrégation.

LA FABULEUSE DOROTHY VAUGHAN

Superviseure d’équipe au sein du groupe de calculatrices humaines, Dorothy Vaughan se bat pour ses droits de femme afin que son poste soit officiellement reconnu.

Malheureusement, l’histoire inspirante de cette femme afro-américaine se termine mal. Elle apprendra que son groupe de calculatrices va être dissout. Et ce, pour cause de l’avancée technologique et de l’arrivée de l’ordinateur IBM 7090.

Dorothy finit par s’intéresser de près aux langages de programmation Fortran, qu’elle enseigne aux femmes afro-américaines sous sa supervision. Etant la seule à faire fonctionner l’ordinateur, elle obtient le droit de programmer. Son travail est finalement jugé essentiel et elle fait en sorte de transférer ses calculatrices à la division des calculs informatiques.

Dorothy fait partie de ces figures de l’ombre, qui ont contribué à de grandes choses pour la science informatique, se battant pour l’acceptation des personnes de couleurs.

Ces trois femmes afro-américaines se sont battues pour leurs droits de femmes ainsi que pour l’acceptation des personnes de couleurs. Ces figures de l’ombre ont changé l’histoire de la science. Leonor Roversi adore s’inspirer des femmes aussi importantes de l’histoire.

Notre collection Shero fait d’ailleurs référence à toutes les femmes qui ont changé l’histoire. Dans cette collection, les prénoms de ces femmes figurent sans leurs noms de famille afin que chaque femme puisse devenir sa propre héroïne.

 

 

 

Illustration : insta @vics.universe

Ecriture : insta @eleadx_ , nouvelle chargée de communication chez Leonor Roversi

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 50€