Soeurs Mirabal

LES FEMMES DU MOIS

SOEURS MIRABAL, alias LAS MARIPOSAS

“Vole comme un papillon, pique comme une abeille” a dit Mohamed Ali,
cette phrase pourrait s’appliquer à la vie de nos héroïnes.

Les soeurs MIRABAL sont nées et ont grandi à Ojo de Agua, en République Dominicaine. Le pays est sous le pouvoir de Rafael Trujillo qui s’est autoproclamé “Jefe” (Chef). Face à cette dictature, Patria, Minerva et Maria-Teresa MIRABAL vont montrer une opposition farouche.

Leur vie en 5 points :

  1. Elles grandissent dans une famille aisée. A 15 ans Minerva demande à continuer ses études. Elle s’intéresse à la politique de son pays et se met à se questionner sur cette dernière. Elle entre à l’université pour étudier le droit et rencontre d’autres jeunes militants.
  2. Par sa beauté elle attire le regard du Jefe. Ce dernier lui fait de nombreuses avances qu’elle refuse toujours. Ne le supportant pas, il la fait emprisonner, de même que son père et ses amies. Sortie de prison elle retourne à la fac, obtient son diplôme de droit et devient la première femme doctorante en droit du pays.
  3. En juin 1957, un putsch mené contre Trujillo échoue et donne naissance à un groupe militant Le Mouvement du 14 Juin, dont son mari est le fondateur. Ses soeurs et elle adhèrent immédiatement au groupe et adoptent le nom de code “Las Mariposas” (Les Papillons).
  4. Régulièrement arrêtées à cause de leurs engagements politiques, elles sont emprisonnées et torturées. Elles reçoivent tout de même le soutien de l’opinion publique et de l’Eglise, devenant un symbole de la Révolution.
  5. Libérées de prison, elles se méfient toujours du pouvoir en place, et n’ont pas tord. Elles sont assassinées le 25 novembre 1960 alors qu’elles vont rendre visite à leurs maris emprisonnés. Ce jour deviendra la journée officielle de l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Las Mariposas nous démontrent que l’éducation est la clé et le savoir est une force. Elles se sont battues et sont allées là où on ne les attendait pas, et pour cela elles méritent le titre de Girlboss Badass du mois.