LA FEMME DU MOIS

NELLIE BLY

«Ce n’est que dans les épreuves que l’on réalise à quel point la gentillesse et la compassion sont trop rares dans ce monde.»

Elizabeth Jane Cochrane, dite Nellie Bly, née en 1864 en Pennsylvanie et morte en 1922 à New York, est une journaliste américaine. Pionnière du reportage clandestin, une forme de journaliste d’investigation, elle a réalisé seule un tour du monde en 72 jours en 1889.

On vous présente sa vie en 5 points :

    • En 1880, alors âgée de 16 ans, Nellie est destinée à devenir demoiselle de compagnie ou gouvernante. Elle se refuse à ce destin, commence à écrire des poèmes et des récits et part à Pittsburgh pour y chercher du travail.
    • En réaction à une rubrique sexiste du journal Pittsburgh Dispatch (« Ce à quoi sont bonnes les jeunes filles »), elle écrit au rédacteur en chef George Madden une lettre signée « L’orpheline solitaire ». Madden lui propose alors un poste au journal si elle lui offre un article qui lui plaît. Quelques jours plus tard, elle lui amène un article consacré à la famille, au divorce et aux enfants Elle est alors engagée et Madden lui donne son pseudonyme, Nellie Bly, d’après une chanson très connue de Stephen Foster, pour protéger sa famille des critiques.
    • En 1888, il vient à l’idée de Nellie Bly de faire le tour du globe pour battre Phileas Fogg. Mais le financier du New York World refuse de la soutenir, estimant qu’une femme est incapable d’un tel périple. Ce n’est donc qu’un an plus tard qu’elle entame son voyage de 40 070 kilomètres. Ce voyage aura duré exactement 72 jours, 6 heures, 11 minutes et 14 secondes, le record de l’époque. 
    • Les articles qu’elle envoie sur les lieux traversés obtiennent un succès prodigieux. Elle y étudie les mœurs et coutumes mais aussi l’extrême pauvreté rencontrée.
    • Suite à son voyage, Nellie poursuit ses investigations et publie des articles engagés sur des questions de société, s’attaquant à la corruption de la classe politique et s’attachant toujours autant aux conditions de vie des ouvriers et des femmes.

Nellie est la première femme à réaliser un tour du monde sans être accompagnée d’un homme, et pour ça, elle est selon nous une vrai « girlboss ».