PORTRAIT

JACQUELLINE FULLER

« J’ai compris que je ferai une plus grande différence en me spécialisant en justice sociale »

 

Elle a fait une apparition à Paris en mai dernier à l’occasion du salon Viva Technology, cette semaine, on vous fait le portrait de la working girl : Jacquelline Fuller !

  • Qui est-ce ?

Fille de militaire, Jacqueline a passé son enfance à déménager de l’Amérique à l’Allemagne jusqu’en Russie. Elle sera diplômée de Sciences Politiques à l’UCLA en 1990 puis elle travaillera pour le secrétariat à la santé de Washington ou elle deviendra « la plume » du secrétaire : Louis Wade Sullivan.
Elle reprendra ses études deux ans plus tard et deviendra la première femme diplômée d’Harvard en ayant un bébé, situation qui a l’époque était peu conventionnel et surtout très difficile : « …on ne m’a pas aidée, c’était très dur. »

  • Son engagement ?

Membre de la Fondation Bill et Melinda Gates depuis leur début (1999), elle a très vite voulu travailler dans le social.
Son rôle principal est la présidence de Google.org* depuis 2007, elle y gère une équipe de 35 personnes, qui finance notamment des prothèses 3D ou des applis pour contrer le virus Ebola ainsi que des ONG tel que GiveDirectly pionnière du revenu universel au Kenya.
Elle a également fait voyager sa famille durant un an en Inde pour diriger le premier programme de prévention contre le sida.

(*Google.org : Branche philanthropique de Google qui finance les projets mettant la technologie au service de l’emploi. Son budget est alimenté par 1% des bénéfices du moteur de recherche Google.)

 

« J’ai organisé 22 voyages en 3 ans pour Bill et Melinda. Je les ai vus donner leur fortune pour améliorer les conditions de vie dans les bidonvilles, aider les malades de la malaria… »

 

  • Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui cette quinquagénaire à la fois femme d’affaire et bénévole, voyage à travers le monde.
Elle était le mois dernier à Paris ou elle participait au salon VivaTech. La présidente de Google.org a annoncé que l’entreprise débloquerait 100 millions de dollars afin d’apporter son soutien à des projets centrés sur l’emploi dans toute l’Europe.

  • Pourquoi est-elle une femme Leonor Roversi ?

Nous considérons Jacquelline Fuller comme Femme Leonor Roversi puisqu’elle a su se battre pour sa volonté d’étudier et de travailler qui plus est dans le secteur social.
Ses engagements et ses valeurs personnelles sont nobles et son parcours admirable font d’elle une femme forte, libre et indépendante.

Congrats Mrs !