Skip to main content

Panier

Category

100% FÉMINISTE

Les odieuses : anti-héroïnes féministes

Les odieuses : des anti-héroïnes féministes

By 100% FÉMINISTE
Les odieuses : anti-héroïnes féministes

Dans l’art, la représentation des femmes est souvent peu diversifiée. De nombreuses figures féminines sont perçues de manière binaire. En les analysant davantage, on se rend compte que leur personnalité est bien plus complexe. Ces femmes sont nuancées. Elles ne sont pas juste méchantes ou juste gentilles. Dans cet article, nous vous proposons de redécouvrir trois femmes, des anti-héroïnes féministes, fictives ou réelles, qui incarnent parfaitement la femme libre, déterminée et artistique.

Maléfique : une anti-héroïne féministe attachante

Le personnage de Maléfique, anti-héroïne initialement introduit dans le film La Belle au bois dormant, a été l’héroïne de la saga éponyme. La représentation de Maléfique, « maîtresse absolue du mal », dans les films nous a beaucoup plu ! Dans un sens, elle brise les stéréotypes de la femme docile dans le cinéma. Elle montre aussi aux petites filles qu’elles peuvent avoir le caractère qu’elles désirent. Maléfique est un personnage féministe incarnée par Angelina Jolie qui disait d’ailleurs que “les femmes en ont assez des injustices”. Contrairement au film de La Belle au Bois dormant, dans les films de la saga, Maléfique est réellement bienveillante envers Aurore. Malgré cela, Maléfique est perçue comme un personnage méchant bien que cette dureté est en partie dû à son histoire. En effet, on apprend que Maléfique à été victime de nombreux hommes, notamment de leur cupidité. 

Miranda Priestly : une anti-héroïne féministe déterminée

Miranda Priestly du Diable s’habille en Prada est une anti-héroïne qu’on admire tout de même de par sa puissance, son art, sa franchise et son glamour. Cette femme charismatique et froide soulèvent des questions chez nous toutes. Pression patriarcale, conditions de travail et même comment être assurément soi-même. Comme on a pu le lire récemment dans un article du site Madmoizelle.com, Miranda Priestley n’est pas la méchante du film Le diable s’habille en Prada. En effet, il s’agirait plutôt de Nate. Après analyse, on s’aperçoit que Nate, le petit-ami de l’héroïne, n’est pas réellement bienveillant envers elle. Il en serait presque jaloux et l’empêche d’évoluer. Miranda Priestley qui est un personnage inspirée d’Anna Wintour, la rédactrice en chef du magazine Vogue est en réalité une femme pleine d’ambition. Elle est extrêmement déterminée et foncièrement féministe.

Luisa Casati : une anti-héroïne féministe artiste

Grande marquise italienne et muse d’un grand nombre d’artistes, Luisa Casati est la reine de la démesure. En avance sur son temps, Luisa peut-être considérée comme une anti-héroïne. Elle organisait les bals les plus extravagants dans les palais les plus somptueux. Les rumeurs autour d’elle fusent et elle en joue. Qu’on l’aime ou pas, ce qui est sûr est qu’elle marque les esprits et qu’elle s’assume pleinement et sans vergogne. Cette féministe a été maîtresse de son destin à travers l’art. En effet, étant en possession d’une grande fortune, elle a également financée de nombreux artistes en devenant mécène

Les femmes qui font ce qu’elles veulent et qui ne rentrent pas dans des cases sont souvent perçues de manière négative. C’est pourquoi nous les avons appelées “les odieuses”. En effet, elles sont odieusement libres et rebelles. Mais c’est aussi pour ça qu’elles marquent les esprits, car elles ne suivent pas les codes de la société. Elles ne sont pas ce qu’on attend d’elles, des anti-héroïnes féministes ! Tout comme le sont les odieuses, les femmes de la collection Reinas sont toutes aussi libres et déterminées. 

Illustration de Maeve Wiley de Sex Education, féministe

Sex Education : Maeve, un personnage féministe

By 100% FÉMINISTE
Illustration Maeve Wiley Sex education article

Comme son nom l’indique, la série Sex Education aborde la thématique complexe de l’éducation sexuelle. Pertinente et juste, la série est appréciée par le public et par la critique et ce, depuis son lancement en 2019. La série est notamment saluée pour la diversité de ces personnages. Sex Education étant l’une des séries les plus inclusives sur le catalogue Netflix. Parmi ces personnes, on retrouve Maeve. Il s’agit d’une jeune femme combative et bienveillante et qui symbolise le féminisme.

Qui est Maeve Willey de Sex Education

Maeve Willey fait partie des personnages principaux de la série Sex Education. Elle est interprétée par l’actrice Emma Mackey. Maeve est la “bad girl” du lycée de Moordale. Elle est connue pour sa nonchalance mais également son intelligence. Cette adolescente représente parfaitement la femme de 2021. Celle qui n’a pas à se montrer douce et mignonne pour être une femme. Pour autant, Maeve est un personnage qui ne manque pas de bienveillance quand il s’agit de ses proches, à qui elle n’hésite pas à apporter son soutien. Elle est notamment considérée comme féministe grâce à son caractère très prononcée mais surtout son aptitude à ne pas se laisser dicter ce qu’elle doit faire.

Maeve, un personnage féministe ?

Si il y a un aspect qui ressort particulièrement sur la personnalité de Maeve, c’est son côté “mauvaise fille”. En effet, elle aborde son look (un peu caricatural) d’ado rebelle qui semble avoir du mal à se mélanger aux gens de son âge. Bien que celui puisse ressembler à une crise d’ado, il est aussi visible qu’une femme ne souhaitant pas coller aux normes de beauté féminines est immédiatement perçu comme quelqu’un d’à part et de bizarre. A travers son look, Maeve exprime sa personnalité mais aussi son état d’esprit. Elle n’a pas à vouloir plaire aux autres pour être bien dans sa peau. A travers une démarche féministe, elle assume ses relations et ne pense pas aux jugements.

Maeve, un personnage positif

Bien qu’au premier abord Maeve est un personnage pouvant paraître antipathique notamment à cause de son sarcasme. Elle apparaît très tôt comme une personne très attachante. Durant les épisodes de Sex Education, Maeve détruit différents clichés. Premièrement, elle montre qu’une femme n’a pas à être douce, sans pour autant faire manquer de bienveillance et de gentillesse. De plus, Maeve est une élève brillante qui ne représente pas le cliché habituel de l’élève surdouée. Aussi, Maeve est particulièrement ambitieuse et parvient à monter un business de sexologie au sein même de son lycée. Pour toutes ces raisons, Maeve est un personnage positif et engagé qui véhicule des valeurs que nous partageons chez Leonor Roversi, telles que la liberté, l’égalité, la sororité et surtout l’ouverture d’esprit.

Citation Joséphine Baker illustration

Joséphine Baker : une icône aux multiples facettes

By 100% FÉMINISTE
Dessin Joséphine Baker Panthéon

De son vrai nom Freda Josephine McDonald, Joséphine Baker est une des figures marquantes du XXème siècle. Dans la mémoire collective, on se souvient principalement d’elle pour ses spectacles de cabarets vêtue de sa célèbre ceinture de bananes. Mais Joséphine Baker est bien plus qu’une artiste de Jazz, elle est avant tout, une résistante au nazisme, une militante des droits de l’Homme, ainsi qu’une féministe avant-gardiste, qui sera bientôt la première femme noire à entrer au Panthéon.

UNE ICÔNE DES ANNÉES FOLLES

La notoriété acquise par Joséphine Baker relève de l’exploit. A une époque où le racisme est omniprésent dans la société, cette femme noire aux origines espagnoles, afro-américaines et amérindiennes est parvenue a conquérir le public des plus grands cabarets parisiens. Avec des débuts en tant qu’artiste de rue, Joséphine Baker est une femme avec une persévérance à toute épreuve. Elle est parvenue à se hisser dans au sommet du paysage artistique français, notamment avec sa chanson “J’ai deux amours”. Titre, qui a connu dès sa sortie, un succès immédiat. Comme l’artiste l’a toujours revendiquée, sa condition n’est en rien un frein à ses rêves :
“Je ne suis intimidée par personne. Nous sommes tous fait de deux bras, deux jambes, un ventre et une tête” 

UNE MILITANTE ANTI-RACISTE

Comme l’auteur Laure Adler l’écrit, “Les femmes artistes sont dangereuses”, car elles apportent au monde leur vision, quitte à déranger et casser les codes. Joséphine Baker en est le parfait exemple. Derrière le folklore de ses spectacles en cabarets, elle dénonçait les travers de la société de l’époque. Elle luttait principalement contre les injustices tels que le colonialisme et le racisme de l’époque.

UNE RÉSISTANTE DE GUERRE

Durant la Seconde Guerre mondiale, Joséphine Baker qui était déjà connue en tant que vedette du music-hall a servi la France de nombreuses manières. Elle a tout d’abord apporté son soutien aux soldats français à travers son talent. Elle a ensuite continué en tant qu’agent-double aux services des Alliés. En tant que résistante française, Joséphine s’est vu décorer de différents titres prestigieux. Elle recevra notamment la Médaille de la Résistance française, la Croix de Guerre ainsi que la Légion d’Honneur. 

Même après sa mort en 1975, Joséphine Baker continue de marquer l’histoire, et sera la première femme noire à faire son entrée au Panthéon, qui est prévue pour le 30 novembre 2021.
Chez Leonor Roversi, ce sont des femmes puissantes telles que Joséphine Baker qui nous inspire. A travers nos collections, nous souhaitons les mettre en avant, comme c’est le cas pour la collection SHE.RO, dans laquelle les femmes marquantes de l’histoire sont mises à l’honneur.

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Mode écoresponsable à Lyon

La mode écoresponsable à Lyon

By 100% FÉMINISTE
Photo boutique village des créateurs bannière article site mode écoresponsable à Lyon leonor roversi

La mode écoresponsable à Lyon

Dans une société de surconsommation, des marques lyonnaises sont engagées pour une mode éthique. Luttant pour leurs valeurs, elles prônent un mode de vie écoresponsable. Ensemble, elles créent la mode écoresponsable à Lyon.

L'INCITATION A LA SURCONSOMMATION

La mode fascine et fait rêver. S’habiller est indispensable pour tous, cela permet parfois l’affirmation de soi. La mode est un art pour certains, et une futilité pour d’autres. Cependant, la mode est devenue, à travers les années, symbole de capitalisme de séduction. Les marques usent des tendances, qui souvent passent très vite, pour créer du désir chez les consommateurs. Ainsi, ils sont incités à acheter toujours plus de vêtements, donc à la surconsommation.

Audrey Millet dénonce ce qu’elle nomme la mondialisation malade, dans son ouvrage Le Livre Noir de la mode. Elle utilise sa voix pour oser parler de ce qu’il se cache derrière les motifs et les formes, derrière les corps naturels retouchés. Elle ose parler du travail des enfants, de la discrimination, des abus et du harcèlement des patrons, des salaires bas, et surtout des dégradations environnementales.

L’auteure amène à repenser le modèle économique. Elle amène les créateurs, les entrepreneurs, les patrons, les citoyens, à adhérer à un système global de production respectueux de l’environnement et à une mode éthique. Elle veut amener à réhumaniser la mode pour la sauver, en optant pour un mode de vie engagé écoresponsable.

CES MARQUES LYONNAISES QUI VEULENT CHANGER LES CHOSES

A Lyon, plusieurs marques ont décidé de faire taire l’incitation à la surconsommation en créant des marques de mode éthique. Elles veulent donner du sens à ce que l’on porte.

Les Curieux est un concept store lyonnais qui met en valeur des marques lyonnaises écoresponsables. On y retrouve du prêt-à-porter pour hommes, femmes et enfants, un coiffeur mixte, un espace bien-être, un salon de thé et des ateliers créatifs. Les Curieux ont créé un lieu hybride où se mélangent des idées et des produits écoresponsables. Ils soutiennent des projets engagés vegan, bio, équitables et/ou locaux.

Dans la même dynamique, Azaadi offre de la mode éthique et solidaire. L’objectif de la marque lyonnaise engagée est de soutenir économiquement et durablement les artisans indiens avec qui ils travaillent en garantissant un salaire juste. Amoureuse du pays indien, la créatrice Lisa veut partager la culture du pays à travers les tissus traditionnels. Elle se déplace tous les ans dans la région du Karnataka où sont fabriqués les vêtements.

LA MODE ECORESPONSABLE A LYON CHEZ LEONOR ROVERSI

De même, Leonor Roversi fait partie de ces marques lyonnaises proposant une mode éthique. La marque se bat pour des projets engagés tels que la protection de l’environnement et les bonnes conditions de travail des employés lors de la confection des vêtements. En luttant contre la surconsommation, la marque engagée écoresponsable propose des vêtements intemporels.

En effet, les vêtements sont fait avec du coton 100% bio, et l’impression est faite à Lyon avec de l’encre écocertifiée pour ne pas polluer l’eau. Aussi, la marque écoresponsable travaille avec l’entreprise Stanley/Stella. Celle-ci garantie du coton bio mais également les bonnes conditions de travail des artisans. Les certifications qu’ils possèdent comme par exemple GOTS ou OEKO-TEX témoignent de leurs engagements.

Nous nous engageons à proposer des produits plus durables et écoresponsables. Leonor Roversi est une marque fière de faire partie de celles qui veulent faire bouger les choses par leurs engagements. Ayant la chance d’avoir des marques engagées, il est nécessaire que nous nous engagions tous ensemble à une consommation plus respectueuse de l’environnement dans lequel nous vivons afin de préserver notre belle planète et une consommation plus respectueuse des hommes.

 

Retrouvez ces marques à ces adresses !

 

Les Curieux : 18 Rue Palais Grillet, 69002 Lyon

Azaadi : 18 Rue René Leynaud, 69001 Lyon

Leonor Roversi : 18 Rue René Leynaud, 69001 Lyon / 6 Place des Jacobins, 69002 Lyon / Rue Bellecordière, 69002 Lyon

 

 

 

 

 

 

 

Ecriture : insta @eleadx_ , DIJOUX Eléa, nouvelle chargée de communication chez Leonor Roversi

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Illustration article site Les Figures de l'ombre leonor roversi

Les Figures de l’ombre : ces femmes afro-américaines qui ont changé l’histoire de la science

By 100% FÉMINISTE
Illustration rose femmes noires Mary Jackson, Katherine Johnson Dorothy Vaughan

Les Figures de l’ombre : ces femmes afro-américaines qui ont changé l’histoire de la science

Les Figures de l’ombre est l’adaptation du livre Hidden Figures de Margot Lee Shetterly. Il met en scène des femmes afro-américaines travaillant à la NASA. Le film raconte l’histoire inspirante de Mary Jackson, Katherine Johnson et Dorothy Vaughan, qui se sont battues pour leurs droits de femme, ainsi que pour l’acceptation des personnes de couleurs.

LES FIGURES DE L'OMBRE, UNE ADAPTATION REUSSIE

Le film Les Figures de l’ombre est l’adaptation du livre Hidden Figures de Margot Lee Shetterly. Il retranscrit l’histoire inspirante de trois calculatrices : Mary Jackson, Dorothy Vaughan et Katherine Johnson.

L’histoire se déroule dans les années 1960 en Virginie aux Etat-Unis. A une époque où les personnes de couleurs étaient discriminées et les femmes n’avaient par encore leur place au sein du monde du travail, ces femmes afro-américaines se battent pour leurs droits de femmes.

Toutes les trois ont contribué aux programmes aéronautiques et spatiaux de la National Aeronautics ans Space Administration (NASA), ainsi qu’à l’acceptation des personnes de couleurs.

KATHERINE JOHNSON, UNE FEMME INSPIRANTE

Dotée d’aptitudes intellectuelles supérieures, Katherine Johnson s’est vue parfaire son don pour les sciences dans une école pour Noirs. En effet, les Blancs se voyaient fréquenter des établissements publics séparés des personnes de couleurs.

Par la suite, elle devient mathématicienne et travaille au sein des calculatrices humaines dans le même groupe que ses deux amies : Mary Jackson et Dorothy Vaughan.

Katherine Johnson finit dans le Space Task Group à la suite du lancement de Spoutnik 1 afin de vérifier des calculs. Elle devient la première femme afro-américaine à travailler dans ce groupe de recherche.

Néanmoins, cette femme afro-américaine doit se battre pour ses droits de femme et pour l’acceptation de sa couleur de peau dans le monde du travail. A son bureau, elle doit faire face à différents obstacles, tels que le sexisme et le racisme. Les chiffres lui sont partiellement masqués, et les hommes ne la laisse pas boire son café dans la même cafetière qu’eux. Nous vivons son histoire inspirante à travers des scènes marquantes.

Finalement, Katherine Johnson participe au lancement de Friendship 7 et finit par être fêtée comme un héros national. Elle fait partie de ces figures de l’ombre, qui ont permis une grande avancée pour la science. Elle participera aux calculs de trajectoire de l’Apollon et du programme Mercury.

L'INCROYABLE MARY JACKSON

Calculatrice humaine dans le Centre de recherche Langley comme ses deux amies Dorothy Vaughan et Katherine Johnson. Mary Jackson aspire à être ingénieure. En se battant pour ses droits de femme et de personne de couleurs, elle obtient d’un juge le droit de suivre des cours du soir en ingénierie dans une école réservée aux Blancs.

Finalement, cette femme afro-américaine obtient sa licence en ingénierie. Elle fait partie de ces figures de l’ombre qui compte son histoire inspirante, ayant poursuivi des cours le soir, en travaillant toute la journée, dans un Etat sexiste et raciste, pratiquant la ségrégation.

LA FABULEUSE DOROTHY VAUGHAN

Superviseure d’équipe au sein du groupe de calculatrices humaines, Dorothy Vaughan se bat pour ses droits de femme afin que son poste soit officiellement reconnu.

Malheureusement, l’histoire inspirante de cette femme afro-américaine se termine mal. Elle apprendra que son groupe de calculatrices va être dissout. Et ce, pour cause de l’avancée technologique et de l’arrivée de l’ordinateur IBM 7090.

Dorothy finit par s’intéresser de près aux langages de programmation Fortran, qu’elle enseigne aux femmes afro-américaines sous sa supervision. Etant la seule à faire fonctionner l’ordinateur, elle obtient le droit de programmer. Son travail est finalement jugé essentiel et elle fait en sorte de transférer ses calculatrices à la division des calculs informatiques.

Dorothy fait partie de ces figures de l’ombre, qui ont contribué à de grandes choses pour la science informatique, se battant pour l’acceptation des personnes de couleurs.

Ces trois femmes afro-américaines se sont battues pour leurs droits de femmes ainsi que pour l’acceptation des personnes de couleurs. Ces figures de l’ombre ont changé l’histoire de la science. Leonor Roversi adore s’inspirer des femmes aussi importantes de l’histoire.

Notre collection Shero fait d’ailleurs référence à toutes les femmes qui ont changé l’histoire. Dans cette collection, les prénoms de ces femmes figurent sans leurs noms de famille afin que chaque femme puisse devenir sa propre héroïne.

 

 

 

Illustration : insta @vics.universe

Ecriture : insta @eleadx_ , nouvelle chargée de communication chez Leonor Roversi

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Illustration Alba Romero citation

Leonor Roversi s’inspire d’Alba Romero : un personnage poignant

By 100% FÉMINISTE
Illustration alba romero citation

Leonor Roversi s’inspire d’Alba Romero : un personnage poignant

Alba Romero est un des personnages principaux de la série espagnole Les Demoiselles du Téléphone qui a fait fureur sur Netflix. Militante pour le droit des femmes ainsi que pour l’indépendance des femmes, le personnage d’Alba est devenu l’une des figures emblématiques du féminisme, Leonor Roversi s’en inspire fortement.

UNE SERIE ENGAGEE

Les Demoiselles du Téléphone est une série Netflix qui se déroule dans les années 1920 à Madrid. Elle met en avant quatre standardistes qui se battent pour revendiquer leur droit de femmes et l’indépendance des femmes. Dans une époque où les femmes devaient encore se soumettre aux hommes et/ou leurs maris, ces quatre amies reflètent le mouvement féministe d’avant-guerre.

L'INTEGRATION DU PERSONNAGE FEMINISTE D'ALBA

Pour commencer le début de la série, Alba s’intègre comme un personnage fugitif accusé accusé de meurtre. Elle change donc d’identité pour obtenir un poste d’opératrice du téléphone dans la grande compagnie de téléphone de Madrid pour devenir ainsi une grande Demoiselle du Téléphone. Elle prend le nom de Lidia Aguilar Davila. C’est dans cette compagnie qu’elle retrouve son amour de jeunesse perdu mais jamais oublié : Francisco Gomez.

Tout au long de la série, Lidia va faire face à plusieurs situations problématiques tant en amour, au travail, qu’au sujet de sa réelle identité. Grâce à ses amies, Lidia va puiser dans la force de la sororité. Dans un groupe de femmes indépendantes qui se soutiennent, Lidia défend son honneur et revendique ses droits de femme.

LE PERSONNAGE POIGNANT, INDEPENDANT ET FEMINISTE

En effet, Alba Romero est bien plus qu’un simple personnage de série. Elle représente en tant que Demoiselle du Téléphone une figure forte et courageuse pour le féminisme, qui se bat pour ce en quoi elle croit. Elle ne laisse personne lui dicter ce qu’elle doit faire ou non. Alba est une femme indépendante, et elle fait les choses comme elle a envie de les faire.

Alba est une femme intelligente, qui n’a pas peur de dire ce qu’elle pense. Elle est prête à tout pour se protéger et protéger les gens qu’elle aime.

Cette féministe engagée s’exprime librement sur les conditions des femmes en Espagne à cette époque-là. Elle veut faire changer les choses et elle ne s’arrête devant rien pour faire valoir ses  droits de femme.

UNE FEMINISTE INSPIRANTE

La plupart des séries font preuve de sexisme, et nous avons toujours du mal à nous identifier aux personnages. Il est important de trouver des personnages féministes inspirants dans les séries, et Alba est une très belle source d’inspiration.

Nous finirons par une très belle citation d’Alba Romero “en définitive, que nous soyons riches ou pauvres, nous voulons tous la même chose : être libres.”

Leonorgang est heureux de voir que toutes les femmes sont aussi bien mises en avant à la télévision ! Nous nous inspirons tous les jours de femmes comme elle, par exemple Lagertha.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecriture : DIJOUX Eléa, insta @eleadx_ , nouvelle chargée de communication chez Leonor Roversi

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
illustration collaboration fava et leonor roversi sur les précarités menstruelles

Leonor Roversi lutte contre la précarité menstruelle avec Fava

By 100% FÉMINISTE
Bannière de l'article Leonor Roversi x Fava

Leonor Roversi lutte contre la précarité menstruelle avec Fava

Leonor Roversi est une marque engagée et féministe qui défend les droits des femmes et qui collabore avec des associations lorsque les valeurs sont partagées. En ce mois de mars 2021, nous nous sommes associés à la marque Fava afin de créer une grande action solidaire contre la précarité menstruelle des femmes en France.

NOS VALEURS

Tout d’abord, nous défendons l’amour de soi, l’égalité des sexes, l’art et la diversité. Nous sommes une marque engagée pour le féminisme ainsi que pour la planète. Nous créons des pièces écoresponsables avec du coton bio ainsi que de l’encre écocertifiée.

Donc il est important pour nous de respecter nos valeurs, nos engagements, et nous n’hésitions pas à collaborer et être solidaires avec des marques, des associations qui partagent les mêmes convictions que nous.

ET FAVA C'EST QUOI ?

Fava est une marque de protections hygiéniques biologiques. Comme nous, c’est une marque engagée dans le bien-être des femmes. Fava fait s’investit également dans la protection de la planète avec des produits écoresponsables et 100% biodégradables. Fava peut proposer des culottes réutilisables, des serviettes, des tampons sains etc. Tous les produits utilisés sont sains et ne portent pas atteintes à la santé.

L’objectif premier de Fava est de créer des produits bons pour la planète et surtout bons pour le corps.

DEUX MARQUES, UN MOUVEMENT

En effet, nous partageons les mêmes valeurs que Fava. Nous avons donc décidé de favoriser ensemble le féminisme en nous associant à des causes qui nous touchent tout particulièrement. Nous travaillons donc contre la précarité menstruelle, ainsi que dans le fait d’être écoresponsables dans nos produits. 

Malheureusement, la précarité menstruelle touche 1,7 millions de femmes en France, qui ne peuvent donc pas bénéficier de protections hygiéniques durant leurs menstruations.

Nos deux marques sont engagées. Nous soutenons non seulement l’envie d’aider les femmes dans le besoin, mais également la démarche de respecter l’environnement. Cela passa par l’utilisation de produits non polluants pour le corps et la planète, c’est à dire biodégradables et écoresponsables.

L'ACTION SOLIDAIRE MISE EN PLACE

Le mois de mars est un mois très important notamment avec la Journée Internationale des Droits des Femmes le 8 mars. C’est pour cela que, durant le mois de mars 2021, Leonor Roversi et Fava se sont associées. Le but est d’obtenir des financements pour l’association Féminité Sans Abri.

Notre marque Leonor Roversi s’est engagée à reverser 50% des bénéfices effectués par les ventes de t-shirts de la collection She.Ro. Les bénéfices sont donnés à l’association FSA afin d’être solidaires en aidant à fournir des kits d’hygiènes, de protections. Ils seront donnés aux femmes en situation de précarité menstruelle dans les foyers, centres d’accueil et associations partenaires.

Leonor Roversi x Fava fait partie de nos nombreuses actions. Notre Leonorgang va continuer de faire valoir nos valeurs féminisites à travers d’autres collaborations.

Par exemple Leonor Roversi x Le Mini Macaron qui sensibilisait au dépistage du cancer du sein.

 

 

 

 

 

 

Ecriture : DIJOUX Eléa, insta @eleadx_ , nouvelle chargée de communication chez Leonor Roversi

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

La presse parlent de nous !

By 100% FÉMINISTE

La presse parlent de nous !

 Découvrez les médias qui parlent de Leonor Roversi !

PAULETTE, FEMINA, MARIE-CLAIRE,PUBLIC,CACTI MAGAZINE

Paulette nous parlent de la collaboration entre Leonor Roversi et la marque de vernis semi-permanent, Macaron qui a eu pour but de s’engager contre la lutte contre le cancer du sein. 

Femina à recensé tous les produits à acheter pendant le mois d’octobre rose pour se faire plaisir, mais aussi soutenir la cause de la lutte contre le cancer du sein.

Marie-Claire nous parle de la collaboration entre Make Me Stitch et Leonor Roversi, pour proposer un kit broderie, hymne à la beauté féminine.

Public témoigne également de l’engagement de Leonor Roversi pour la lutte contre le cancer durant la période “Octobre Rose”.

Leonor Roversi X Cacti magazine, la collaboration qui fait honneur aux femmes rebelles à l’allure wild!

Lyon Capitale, Lyon Femme, Carnet Lyonnais

Les médias lyonnais font honneur à Leonor Roversi.

Lyon Capitale   qui raconte l’histoire de la marque Leonor Roversi et de l’histoire de la créatrice Gabriela Ortiz. 

Lyon Femme témoigne quant à eux de la collaboration entre la bloggeuse LaRox’Style et Leonor Roversi. La collection est le résultat d’une rencontre entre deux femmes 100% girl power !

Carnet Lyonnais ont également fait un article autour de la marque et de la créatrice Gabriela Ortiz. Son parcours, les difficultés par lesquelles elle est passée et la création de la marque

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Illustration de Mulan avec citation

Les Princesses rebelles de notre enfance

By 100% FÉMINISTE
Illustration des princesses rebelles pour l'article Leonor Roversi

Les Princesses rebelles de notre enfance

Rebelle, Mulan et Pocahontas sont des héroïnes Disney qui se démarquent par leur courage et leur force. Ces princesses rebelles sont aux antipodes des princesses plus classiques. Elles n’ont besoin de personnes pour guider leur destin, ces princesses rebelles n’ont pas peur de suivre leur instinct envers et contre tous. Connu pour leur rebellions, ces jeunes femmes sont très inspirantes.

REBELLE, UN MODÈLE D'INSPIRATION

Rebelle, ou de son vrai prénom Mérida, est souvent assimilée à la première héroïne Disney féministe de l’histoire. En effet, c’est un personnage courageux mais c’est aussi une battante. Très sure d’elle, elle n’hésite pas à lutter pour imposer ses choix. Sa chevelure rousse et frisée et son caractère intrépide, la distinguent des princesses angéliques et naïves telles que Blanche-neige ou Cendrillon. Disney est donc à l’opposé de l’habituelle princesse qui attend patiemment son prince charmant. En effet, cette guerrière préfère se balader en forêt et pratiquer le tir à l’arc plutôt que de rester au château pour se préparer à être une princesse parfaite.

MULAN, UNE GUERRIÈRE

Mulan est une guerrière intrépide. Cette héroïne Disney est l’une des « princesses » les plus courageuses et fortes des films Disney. Ce personnage courageux casse de nombreux codes. Elle est donc une véritable source d’inspiration pour beaucoup de jeunes filles, mais aussi pour les plus grandes. S’étant fait passé pour un homme pour aller combattre, Mulan donne envie de prendre exemple sur elle et d’affronter la vie. On retiendra les paroles de cette guerrière « Un seul grain de riz peut faire pencher la balance, un seul homme peut faire la différence entre victoire et défaite. »

POCAHONTAS, UN PERSONNAGE COURAGEUX

Pocahontas, ou plus communément appelée la légende indienne, est l’héroïne Disney la plus réputée pour sa sagesse et son courage. Ce personnage courageux permettra d’éviter une guerre entre les colons britanniques et son clan les Powhatan à travers un message de tolérance. Pocahontas propose un message féministe fort montrant l’importance de la femme en temps de guerre.

C’est ainsi que la team Leonor Roversi a voulu vous partager les princesses rebelles de son enfance qui partagent ses valeurs  féministes et engagées. Nous sommes convaincues que ces princesses à deux casquettes inspireront les guerrières que vous êtes !

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Illustration de femmes qui sautent avec citation Love your body

“Body positive” un mouvement qui nous inspire

By 100% FÉMINISTE
Illustration de femmes qui sautent avec citation Love your body

“Body positive” un mouvement qui nous inspire

Aujourd’hui on voulait vous parler d’un sujet qui nous tient particulièrement à cœur, le body positive et de ses femmes qui nous inspirent ! Le body positive est un mouvement social en faveur de l’acceptation et l’appréciation de tous les types de corps humains. Ce mouvement a vu le jour sur les réseaux sociaux lorsque les femmes ont voulu mettre en lumière le fait que le corps parfait n’existe pas. Les magazines de mode, ou encore le monde du cinéma ont longtemps essayé de nous faire croire que le corps parfait existe, or ce n’est pas le cas.  Nous voulons à travers cet article vous partager des profils de blogueuses actives dans le mouvement body positive qui nous inspire au quotidien . À fond dans le self love, elles nous transmettent leur quotidien sur les réseaux sociaux et nous font reprendre confiance en nous et décomplexer !

JULIETTE, UNE FIGURE DU BODY POSITIVE

Juliette plus connue sous le nom de « coucoulesgirls », nous parle du combat body positive qu’elle mène au quotidien. Elle partage sur Instagram des valeurs d’acceptation de soi et de self love en partageant du contenu qui prône le body positive et la confiance en soi. Elle montre aux femmes qu’il est important de se sentir bien dans sa peau et d’avoir confiance en la femme que l’on est malgré nos défauts ou nos imperfections. Il est selon elle primordiale de se décomplexer afin de croquer la vie à pleines dents !

Visuel de quatre femmes leonor roversi

L'ACCEPTATION DE SOI VU PAR SHERA KERIENSKI

Shera Kerienski, est une des youtubeuses des plus influentes en France. Elle nous partage ses conseils pour se sentir bien dans sa peau et partage des photos qui entre dans le mouvement « body positivisme ». Dans ce but, elle n’hésite pas à nous montrer son corps, sa peau nue et son visage sans maquillage. Décomplexée, elle s’assume telle qu’elle est devant ses followers. Elle incite les femmes à s’assumer et à s’apprécier telles qu’elles sont dans le but de prôner le self love. Shera Kerienski défend des valeurs féministes et elle dénonce le body shaming et lutte contre la discrimination selon l’apparence physique. 

ELY KILLEUSE LA JEUNE MAMAN DÉCOMPLEXÉE

Telle que « coucoulesgirls » Yasmine nous partage un contenu décomplexé et assumé. Elle poste des photos très naturelles sans artifices ni retouches et prône le self love et l’acceptation de soi.  Leader du mouvement body positive elle partage des messages bienveillants et inspirants sur son compte Instagram. Son but est que ses abonnés soient mieux dans leurs corps et qu’elles s’acceptent tel qu’elles sont. Cette femme engagée et un vrai exemple de confiance en soi.

LE BODY POSITIVISME, QUEL IMPACT ?

A travers ce mouvement, ce sont des milliers de femmes qui ont retrouvé une certaine confiance. En effet, le body positive est bien plus qu’un effet de mode. C’est ainsi que nous pouvons nous défaire des standards de beauté. C’est pourquoi nous avons trouvé pertinent de vous parler de ces femmes qui soutiennent le body positivisme, l’acceptation de soi et de self love, elles nous inspirent et nous aident au quotidien et nous espérons qu’elles vous permettront de vous redonner confiance en vous.

«Je me répète sans cesse que je suis un être humain, un être humain imparfait qui n’est pas fait pour ressembler à une poupée.»

Emma Watson

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 50€